Si la migraine tend à être de plus en plus connue et reconnue par le grand public, il n’en va pas encore de même pour l’algie vasculaire de la face qui reste une pathologie aussi handicapante et douloureuse que très mal diagnostiquée par de nombreux professionnels de santé.

Et si beaucoup de personnes atteintes par cette pathologie ont été diagnostiquées tard, parfois après des années, c’est justement parce que les personnes touchées ne sont pas nombreuses au regard de la population.

En effet, l’algie vasculaire de la face toucherait seulement un très faible pourcentage de personnes. Elle atteindrait d’ailleurs principalement les hommes, notamment d’une trentaine d’années. Et si un profil de personnes touchées tend à être défini avec le temps, l’origine de cette pathologie quant à elle, reste encore inconnue.

Après études de cas, il semblerait que des personnes atteintes aient un terrain anxieux ou encore qu’elles soient fumeuses. Cependant il s’agit là de suppositions et aucune étude n’a permis de déterminer quels terrains étaient propices à cette pathologie.

Une douleur Terrible pour les malades de l’algie vasculaire de la face

Un des traits caractéristiques de cette maladie, c’est la forte douleur qui en découle. En effet, il n’est pas anecdotique que la douleur de l’algie vasculaire de la face soit classée parmi les plus fortes qui soient. La douleur a déjà largement été classée au même rang que celles ressenties lors de très fortes rages de dent ou d’accouchements.

Autre trait caractéristique de la maladie : La sensation par le malade d’être soumis à des petits coups de poignards derrière l’oeil atteint, est très commune. En effet, cette maladie se présente sous la forme d’une douleur intense et lancinante derrière l’oeil atteint.

La maladie lorsqu’elle est diagnostiquée est très couramment soignée à base de triptans. Ces médicaments permettent de ralentir le rythme cardiaque afin que le nerf optique ne soit plus malmené quand soumis à une forte pression sanguine. Les triptans ne seront prescrits qu’après bilan complet de l’état de santé et de l’état cardiaque du patient.